♪ De…Dit…Dont…Du…DA! ♪

INTRO

 
– Posts comments: In addition to yours, you w’ll find the article updated from me.
[!] Site viewing optimized in CHROME vers. 34.0.1847.137 m
– Install your navigator: http://www.browserchoice.eu/BrowserChoice/browserchoice_fr.htm
 

""Etrange""

Etrange1THE FULL BLUEEtrange2

A EN RESTER QUOI !

Beautiful this planete -Isn’it?

Intemporel ?

Intemporel ?


Au préalable, Plages Publiques pour le bien-être de tous (* patrimoine public), Certains Etats mettent aux enchères l’acquisition privée de parcelles de leur littoral !!!
La vente des Iles n’y suffit pas– rétorque les centaines de milliers d’Opposants ‘ * Ces terres sont publiques depuis la fondation de l’État grec, en 1830. Cela ne profitera pas à l’économie locale ‘.
La Grèce, Le Portugal font carrément fi , des besoins de la population pour sauver , de leur point de vue, des Economies chancelantes…..
L’argument est faible, si l’on évalue la défaillance économique des Etats à une conjoncture d’endettement passagère.
On ne peut qu’envisager une opportunité bienvenue & bienveillante à l’attention de certains boursicoteurs à l’appétit féroce!
Le fonds new- yorkais NCH Capital a ainsi acquis un terrain sur l’île de Corfou pour 23 millions d’euros, avec, à la clé, 75 millions d’euros en infrastructures touristiques. Deux frères grecs ont acheté la plage d’Agios Ioannis, à 100 km de Thessalonique, pour près de 10 millions d’euros…[Ref: 'extrait du JDD-hebdo du 2014/08/17-par C.Neveux']

Le scandale sera sans nul doute, démontré, une fois de plus, aux yeux des citoyens. (même s’il ne s’agit, parfois, que de concessions temporaires)
[Rem]: Tout rivage, un peu trop exposé à la remontée des eaux viendra, par bonheur, annihiler toute nouvelle infrastructure bétonnée.

[LoL]: Et si la Grande Braderie permettait d’acheter/ A privatiser:
En vrac: Une statue de l’Île-de-Pâques,- Une Pyramide Egyptienne,- Un coin de Lune,- Le Golden-Bridge,- Un temple Khmer,- Un iceberg, …Dans l’attente de votre meilleure proposition ($)?

La crise est de retour….l’image ne serait pas ‘financière’ celle là, mais dans les esprits- un manque de confiance semble, à tous, nous habiter et serait principalement la cause de l’échec du redressement ‘à la Hollandaise’
> foutaise ! Peut-on croire que ce seul sentiment intervienne au premier chef—il s’agit d’une vue bien spécifique aux Economistes en mal de remèdes, et qui se satisfont dans tout propos, de cette utopie.
Il est aisé de se réfugier derrière ce mal pour expliquer la stagnation du PIB
L’élan serait absent dans les têtes , soyons sérieux…l’élan, la reconquête des marchés, la reprise d’activité passe d’abord:
Primo, par la puissance financière, et la capacité à promouvoir et à investir;
Secondo, Le pragmatisme des Entreprises évalue, en premier lieu, les ressources actuelles du marché aussi bien que toute éventualité d’expansion.
Les marchés semblent à un point de saturation, qui n’entraînent pas à la volonté d’agir
Un point, c’est tout.

En bons Economistes, leurs seraient-il possible d’évaluer puis de quantifier les secteurs capables de gain potentiel ? le seul résultat étofferait leurs propos.[Platitude du nucléaire, Gaz de schiste... Concurrence externe, exploitée par l'effet boomerang de toutes nos technologies exportées,] etc..
NB: "Il n’est pas à sous-estimer, cependant, cette période statique pour la mise en oeuvre de concepts nouveaux et prometteurs."
Seules, les entreprises ayant un temps d’avance (US) dans l’innovation tirent le commerce à leur avantage.

Il se peut que ce texte fasse dépit ‘à tous ceux qui surf sur ‘l’ absence de confiance’….

Course cycliste

~~ Fête & Vélo ~~

~ L’Arrivée ~

Voir ‘la course + +'"

chomage-resultat2

Faite le bilan vous-même

= Progression constante

Humour noir: IDEM au mois précédent et aux mois suivants.

Ici la reprise romancée, ‘sans référence psychanalytique’ de l’ouvrage de Sophie Peters- A voir sur cf: La Tribune-

Baie de Messine

Baie de Messine



Tout d’abord, le décor est planté:
Soient les rivages des îles de Lipari et le Stromboli tout proche et cette famille, avec à sa tête, ce père ‘manager’, libéré pour les vacances de son stress d’Entreprise, mais sans pouvoir réellement s’en détacher ….
Non il ne voulait pas aller à la plage ce matin. Il avait des tonnes de mails à traiter. Sa femme et ses enfants avaient beau lui rappeler qu’il était en vacances en Italie pour se détendre. Rien n’y faisait. Ses nuits étaient courtes. Il perdait le sommeil. La restructuration qu’il vivait le minait. Impossible de décompresser. Il prit son portable et partit se réfugier dans le seul café de l’île qui disposait d’une connexion Wi-Fi.
Elle était là de bon matin, installée sur la terrasse qui surplombait la mer. De loin, il pouvait distinguer un seul mot du titre du livre dans lequel sa voisine était plongée : "managers".
"Je ne suis pas le seul à nourrir de telles obsessions", se dit-il. Presque rassuré, comme autorisé par cette femme, il ouvrit son Mac et les mails se mirent à entrer en rafale. Le cabinet auquel il avait demandé un audit sur la façon dont ses équipes vivaient la restructuration avait remis son rapport. Il le parcourut. "Syndrome d’épuisement professionnel", "risque psycho-social", "stress", "burn-out", les mots s’entrechoquaient sous ses yeux.
Face au soleil levant sur la Méditerranée, bleu acier à cette heure, Pascal T, 49 ans, responsable de la toute nouvelle direction Client rattachée au président du groupe, prenait la mesure de l’absurdité du monde qui faisait son quotidien depuis des mois, voire des années.
Son équipe de 50 personnes avait été décomposée puis recomposée à la faveur de la nouvelle grande idée du Comité de direction : la création d’une direction client censée couper court aux silos de cette organisation tentaculaire pour établir plus de transversalité. Las. Les équipes se dressaient les unes contre les autres. La restructuration était mal vécue.
Rompu aux ficelles des organisations matricielles, lui qui avait rêvé de co-construction et de collaboration, déchantait. Il voyait dans le refus de ses équipes de travailler ensemble à ce grand projet une mauvaise volonté, une conception du travail trop franco-française faite de lutte de territoires et de défiance envers la direction. En somme du "mauvais esprit". C’était sa seule explication. Et pour le moins, elle le rendait insatisfait, ne réalisant pas à quel point la psychologie des êtres humains lui était étrangère.
Il se tourna vers elle, totalement absorbée dans son ouvrage. Sur la couverture à côté du mot "managers", il put distinguer écrit en lettres rouges "l’irrationalité". Managers et irrationalité ? Deux termes qui pour Pascal T ne pouvaient se conjuguer.
N’y tenant plus, au risque de faire croire à sa jolie voisine qu’il tentait une manœuvre de séduction estivale, il s’adressa à elle :

- Pardonnez-moi d’interrompre votre lecture. Je suis moi-même manager et le titre de votre ouvrage m’a suffisamment intrigué pour m’inviter à vous demander de quoi parle au juste votre livre ?
Elle ne l’avait pas vu arriver avec son short bleu et sa mine fatiguée. Elle lui tendit le livre. Pendant qu’il découvrait le titre cette fois en entier : Combat contre l’irrationalité des managers de Manfred Kets de Vries, elle commençait déjà à en parler, trop heureuse de trouver quelqu’un avec qui partager cette lecture improbable dans la chaleur de l’été.
- C’est un essai sur le monde intérieur tourmenté des managers et leurs relations parfois déroutantes avec leur entourage. À voir votre mine, c’est effectivement un ouvrage qui devrait vous intéresser, risqua-t-elle sans détour.
Puis, en un éclair, elle fût partie. Il tenait le livre dans les mains, et l’ouvrit à la page 2 :
"Se cramponner à l’illusion de la rationalité de l’action humaine, à l’idée que l’on pourrait "gérer" les individus, c’est suivre la voie de la facilité".
Ses vacances commençaient bien ! Scrutant la figure du Stromboli au loin.
Il se senti aussi vif et passionné que ce volcan facétieux.

……….
La suite pourrait laisser à penser à un roman à l’eau de rose …avec ses rebondissements d’adultère…..et un père ‘manager’ enfin retrouvé.>> the end.

{On appréciera ou pas la psychanalyse de Sophie Peters.}

[ Réflexion de survivance ]
Quelles soient ethniques, religieuses, (conflit Arabo/Chrétien), ou autres, elles sont souvent la proie ou la vengeance de leurs propre voisins qui progressivement leur font grief de leurs différences, au point de leur mener une persécution criminelle.
Ceci se fomente parfois jusqu’à l’exécution d’un génocide d’ampleur.(Le Rwanda: Propos d’un Gendarme concernant les Tutsis « ils sont très peu nombreux, nous allons les liquider »)
L’emprise hégémonique se fait de plus en plus pressante, jusqu’à la situation de martyre.
Dès les premières menaces, il conviendrait qu’elles réagissent sans attendre..difficile à envisager..tant-elles demeurent dans la passivité jusqu’à l’ultime impossibilité de rébellion.
La lapalissade, concernant le problème d’origine, est bien la faiblesse du nombre (minorité)
En conséquence, il vient logiquement la nécessité, d’une parade organisée:
1°) Ne pas rester dans la passivité, dès les premières exactions
2°) Faire savoir ses forces de dissuasion à l’agresseur
Ceci nécessite d’établir une stratégie de défense concertée
Et les moyens s’avèrent être ceux des Nations:
Un ou plusieurs pactes d’alliance (ou tutelle) de défense armée avec des soutiens ‘amis’, puissants, d’intervention sans défaillance.(# Belgique et France au Rwanda)
L’appui obligé, mais volontaire qui en découle, saurait-être le point de non agression !

‘l’union fait la force’

PS:’ toute dernière déclaration de Mr L.Fabius ~la protection de la communauté Chrétienne revient au Gouvernement Irakien~ est, à l’évidence du passé, une vue de l’esprit.
 

Goûter moi ces cakes : delicious !

Confection-Création: www.facebook.com/pourquoipascupcakes

~ Retour au passé ~
QUE SONT CES MACHINES ?

Réponse: promener la souris sur l’image


DCIM100MEDIA
DCIM100MEDIA
DCIM100MEDIA
 
Question subsidiaire (à 1000 points)

Que sont ces galettes ?

Que sont ces galettes ?

Le lancer de bouses est aussi un jeu hilarant !

1/ Le SAV   ‘Service-après-Vente’   tel-que pratiqué par de grandes enseignes, en l’occurrence:
"Leroy Merlin" – "Darty"

La médiocrité du SAV est pitoyable dès-lors qu’elle s’adresse aux particuliers
Le SAV comprenez ‘service d’assistance et de dépannage’ suite à un achat en magasin;
Dès l’instant du règlement de votre facture d’achat, vous êtes en grand danger d’incidents divers ‘casse à la livraison, difficulté d’installation….ou d’un problème de fonctionnement (manuel d’utilisation inexact , voir d’une panne ‘à la mise en marche’ !!!!!
C’est alors que vous faites appel au SAV
Votre chemin de croix ne fait que commencer:
Un dispositif répondeur -après une longue attente – vous oriente vers le service demandé – auprès d’une hôtesse (généraliste) qui vous orientera vers le Gestionnaire du service qui , lui-même fera appel à un Spécialiste du produit concerné, qui, après avoir avoir évalué votre souci, vous redirigera vers le Planificateur des interventions…dont la saturation du service ne lui permettra pas de vous proposer un RDV de tout Intervenant avant longtemps, et dont les frais (selon les cas) vous seront précisés.
En général, le délai de visite le plus favorable est d’une semaine (les effectifs ne permettant pas de faire mieux)
Cependant votre appareil, installé en l’état, n’est toujours pas exploitable, avant la visite de ce brave Intervenant.- de toute façon, ses consignes sont claires: En premier lieu évaluer les dégâts, puis effectuer le rapport à son gestionnaire (ci-dessus)- Inévitablement, des éléments seront à remplacer!
(*) Le devis sera établi et envoyé dans un certain délai, auquel votre acquiescement vous sera demandé par un mail de retour concernant les pièces défectueuses à remplacer -ces dernières seront donc l’objet d’attente d’une commande, avec des délais de livraison qui restent hypothétiques – car on s’entends dire que l’ on ne tient ‘plus rien en stock’- votre appareil restera par conséquent, en souffrance tout ce temps.
Le processus administratif simple ci-dessus ne réclame pas moins d’une semaine !
Suivant la diligence du fabricant (sic), vous serez averti de la disponibilité -au mieux par un SMS -. A ce point , vous reprendrez contact par le moyen du répondeur cité en tête -afin de fixer un nouveau RDV pour obtenir l’intervenant ci-dessus -voir une autre personne, non au fait du problème (sic) .
Ce nouveau RDV sera distant, lui aussi d’une semaine.
Votre appareil ne sera, en finalité, pas disponible pendant 3 semaines.
Si par malheur, la remise en service n’était toutefois pas concluante, il adviendrait de reprendre la procédure au point d’ un nouveau devis (*)

[LoL] Restons cool, car les semaines s’accumulent suffisamment pour ne plus avoir réellement besoin du dit appareil !

2/ SAV professionnel

Votre appareil vous a été présenté, précédemment à l’achat, par un Technicien au top de la technicité – il sera donc votre spécialiste produit pour tout incident de fonctionnement sur site.
Il est votre interlocuteur technique permanent 24/7, pour tout problème – Il gère lui-même son approvisionnement de pièces détachées- Il intervient sur place dans un délai fixé- le succès de sa mission est impératif !

[LoL] Son boss n’ envisage jamais recevoir un quelconque mécontentement de la clientèle. (sans quoi…!)
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.