♪ De…Dit…Dont…Du…DA! ♪

L’échelle à laquelle « Renault » s’implante au Maroc semble déraisonnable…si ce n’est pour un retour de véhicules ‘low cost’ sur notre territoire (déjà saturé-sic-)
De petites unités de production dans # grandes villes du continent Africain, eûssent été probablement plus judicieuses, dans la perpective d’un parc étendu (géographiquement), à renouveler.
D’ailleurs les lignes de production auraient put êtres plus versatiles, plus économiques et pas nécessairement High Tech; afin justement de pallier à une ‘capacité technique locale’ en défaut!
Soit: Un volume de production adapté -en flux tendu- pour des véhicules simples, voir surannés d’une électronique par trop sophistiquée; car le haut de gamme reste et restera la préférence d’une certaine clientèle vers LOL: l’inévitable « Mercedes » .
A l’évidence, il apparaît, avec un certain retard toutefois, la nécessité de renouveler les glorieuses « 404 » et « R16 » dans le milieu!
Cependant, le 4×4 & le Pick-up (passablement délaissé par Renault) semblent tout désignés au terrain.
Le Staff de Mr Goshn..
Assez peu visionnaire…Axés sur leur chiffre métropolitain-obsessionnel, et communicatif à certains Consultants dont les analyses de la situation des Usines déjà implantées à l’étranger, tournent au roman fiction ->Par conséquent: stérile
*Ce n’est pas en regardant le bout de ses chaussures qu’un avenir plus profitable sera construit.*

Une théorie de conquêtes

L’implantation d’usines où que se soit, en sur-capacité de production conduit forcément à un crash!
Les stocks intermédiaires enflent avec un stress d’écoulement impossible à réaliser relativement à la demande. Une adaptation au besoin est nécessairement à la base de la création d’un site de production; le flux de sortie s’en va grandissant à la mesure d’un marketing réussi.
Une nouvelle tendance serait l’éclatement de telles grosses unités de production en une multiplicité de centres, possédant plus de souplesse à l’inverse d’un monstreux système industriel figé dans son cadencement.(lignes robotisées)
Le succès, bien sûr, de chacune de ces unités serait à variation ‘géographique’ (des Pays émergeants), mais l’analyse montrerait rapidement les possiblités d’évolution de chacune. (une reconversion, pour celles en échec, à la production de pièces détachées reste néanmoins possible-sous forme d’une S/traitance externalisée-)
Sans nul doute, dans sa globalité, un concept à tendance positive!

Commentaires sur: ""Renault" au MAROC" (1)

  1. Nota: L’aspect technique d’établissement d’un ‘Système de Production Industrielle innovant’; et rapidement mis-en place, [Speed Faction Factory Developt-SFFD],
    n’est pas une gageure insurmontable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :