♪ De…Dit…Dont…Du…DA! ♪

Une longue croisade a été initiée par Mr Bourquin par de multiconférences auprès de Grands Industriels (restés fidèles à notre territoire).
Le constat que chacun pouvait appréhender est que L’Etat ne pourra d’aucune manière s’immiscer NI même avoir un quelconque rôle d’initiateur prépondérant dans les décisions majeures prises par les grands Groupes -(de même qu’à moindre échelle).
Toute décision de ré-orientation industrielle reste une propriété exclusive, basée, en sein de l’Entreprise, sur sa propre matière grise.
Tout type d’aide de l’état ne permettra, qu’au mieux, améliorer les dividendes distribués!

La commission du Sénat:
Malheureusement, trop peu de ressources sont à sa disposition, pour définir une relance industrielle; et surtout pas sous un angle de politique politicienne (de campagne) telles que:
1°) Création d’un nouvel Institut Bancaire: les Grosses Entreprises, (voir Moyennes, attentives à leur ‘cash-flow’) n’ont aucunement besoin de faire appel à ces fonds; Leurs provisions sont déjà assurées sur le marché, pour leur évolution.
2°) Réduction de taxes: absoluement marginale au regard d’une décentralisation bien plus lucrative.
– TVA sociale= http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/politique-eco-conjoncture/politique-economique/221143597/tva-sociale-anti-delocalis
3°) Collectivités locales: Sont-elles vraiment aptes dans la descrimination des aides apportée à une Entreprise plutôt qu’à une autre -le choix est cornélien pour de maigres enveloppes-
4°) Débat sur le coût du travail: Le sondage auprès du modèle Allemand aurait déjà du démontrer une quasi équivalence Outre-Rhin
5°) Miser sur la ‘Recherche’, une gausserie constante: Le secteur privé poursuit ses travaux…heureusement, indifférent aux mesures gouvernementales..
6°) Soutien massif à l’école Maternelle et Primaire: Excépté pour un rayonnement de valeurs culturelles, le génie industriel ne se créer pas à ce niveau-mais dans une révélation plus tardive de son potentiel individuel!

NON! La finalité d’un bon rapport doit être vue sous un autre angle beaucoup plus pragmatique, à savoir:

– Une obligation , à marche forcée, des CCI, à une meilleure représentation sur les marchés internationnaux (particulièrement des petites et moyennes Entreprises pour lesquelles ce poste ne peut être assuré valablement)
– Un rapprochement efficace des CCI et une liaison constante auprès des Ambassades, au fait du terrain!
Que sont nos Embassades hormis une infiltration dans des enjeux (parades) purement politiques?
– Simplifier le tissu des chambres syndicales professionnelles– Une unité d’action, à ce niveau doit-être trouvée
– Susciter une vigilence à la protection du Know-How des secteurs de pointe (mon article précédent)
– Impliquer systématiquement les promus d’Ecoles supérieures dans des projets constructifs et réalistes ( soit en ex: * Pour une Université Américaine réputée, un contrat industriel, ayant abouti à des processeurs ‘temps réel’ sur le marché, et implantés dans des systèmes militarisés français-sic )
Les bourses allouées aux stages, en Entreprises Françaises, fondent trop souvent en des « Essais pratiques » simplistes et inconsidérés!
– Etablir une grille de rénumération motivante des Ingénieurs spécialisés, sous une possible forme ‘Free-Lance’, affectée à un contrat de bonne fin. (le CDI est caduque dans ce cas)
– etc…[navré de ne pouvoir poursuivre aux valeurs féministes sans irriter!]

Voilà , Simplement dit— peut-être trop simplement pour un futur différent..
A lire: « une inextricable confusion de voeux pieux »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :