♪ De…Dit…Dont…Du…DA! ♪

MOT A LA MODE
Si c’est inacceptable que fait-on pour éradiquer l’inacceptable?
RIEN–un simple mot balancé à l’intention des médias
De plus en plus de sujets sont inacceptables, càd, une indignation d’intellectuels bien pensants et parfaitement prêts à tendre la joue pour en recevoir une autre!
L’inacceptable ne doit pas être seulement dit, mais contrarié dans l’instant si telle est le cas.
Le laxisme, à tout niveau, a remplacé le maintien de bonnes-moeurs; aussi on ne s’étonnera pas des actes délictueux grandissants qui existent en banlieue.
Toute atteinte à la loi, aux respects, aux règles d’une vie sociale commune, doivent et devraient conduire à une réparation immédiate..Soient même des actes mineurs que la Maréchausée se doit de réprimer (jet de détritus sur la voie, salissure de biens publiques, injures etc..)
DEFINITIVEMENT, celles-ci doivent se traduire par une amende tarifée, payable sur le champ (pratique US, efficace)
Par exemple mon incivilité de jeunesse (séjour aux USA) à stationner sur un emplacement GIG–Détails du moment: Je ne possédais pas le cash du réglement demandé, qu’importe: mes coordonnées bancaires ont été enregistrées (et vérifiées illico)– Pour les cops vous devenez abstreint à payer, tôt ou tard.
Que nous justifie-t-on pas le fameux cas du « non solvable »: la solution soit que son cas reste néanmoins redevable, à plus ou à moins long terme, voir tout au long de la vie..
De la même manière en ce qui concerne les mineurs, que les parents soient chargés de régler l’amende–tôt ou tard. (la pression fiscale des majorations faisant le reste de tout compte)
Suivant le principe établi des amendes routières –que l’on ne paye pas, soi-disant–mais qui s’inscrivent tout de même à votre pédigré d’automobiliste et à la sanction empêchant toute transaction du véhicule sans être ‘à jour’.

Fi, d’un maintien au poste de police, de la traduction en justice, de toute incarcération pénale..
L’attaque directe au porte-monnaie est toujours une réparation bien comprise.
CE MODELE EST DISSUASIF

Rappel: le coût des destructions matériels à « Amiens », qui, portées définitivement au débit des auteurs incriminés amèneraient sûrement à d’ amères regrets faisants vite ‘tache d’huile’ dans la communauté des casseurs. NB: toute incarcération ne permet pas le remboursement de la facture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :