♪ De…Dit…Dont…Du…DA! ♪

ALSTOM en péril

Les OPA ont bien changé de valeur dans l’intérêt qu’elle représentait à la montée en puissance d’un Groupe; -nonobstant, en but final, l’affaiblissement des concurrences marginales-
Celle émise par GE sur Alstom mets au grand jour une autre propriété, qui se justifie par une lutte devenue puérile sur les prix finaux -ces derniers ne pouvant plus varier que de très peu sur les marchés occidentaux.
La méthode consiste dans l’absorption , puis l’abandon à terme, du concurrent gênant.
Alcatel-Lucent fût un laboratoire de la manoeuvre, parfaitement menée à terme, puisqu’elle a abouti, in-fine, à la fermeture de certains sites Français (déclarés officiellement comme ‘production obsolètes et non rentables’)
Il devient flagrant, que la victoire sur de gros contrats, ne peut plus tenir à des offres en rabais constants, ni même à une différence technologique prépondérante.
La méthode désormais adoptée, à l’encontre du challenger, consiste à annihiler tout opposition technique et commerciale par un rachat ponctuel de certaines de ses activités, suivi de sa récupération programmée.
En l’ occurrence, GE vise spécifiquement la division liée à l’Energie (une clé primordiale).

Le leadership n’est plus suffisant–l’exclusivité doit être conquise– à tout prix.

L’opération:
.On évoque un rachat de 9,4 milliards d’euros..L’énormité des stocks financiers offshore permettent, plus-que-jamais, la démarche..
.La fibre de la « vigilance patriotique » ne tient qu’a un fil tant le montant annoncé excite à l’envie Bouygues & consorts, sans sous-estimer le faire-valoir de GE, à Belfort et ses 11000 employés infield.

 

Commentaires sur: "ALSTOM en péril" (1)

  1. jmcideas a dit:

    L’évolution de l’Affaire, sous la houlette de A.Montebourg, m’oblige à mentionner SIEMENS comme acteur potentiel.
    Si le giron de l’Europe peut être un moindre mal, il reste que la puissance de SIEMENS permet de s’opposer à GE,
    D’autre façon, ceci ne modifie en rien le sort d’Alstom…Bien au contraire.

    ! 76 milliards d’euros, voilà le chiffre de la dernière OPA en date de Pfizer sur son concurrent AstraZeneca
    -Le gouvernement Anglais n’y voit pas d’objection:  » Décision relevant des seuls actionnaires ».

    Lire: http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0203479908385-alstom-le-gouvernement-rejette-en-l-etat-l-offre-de-reprise-de-ge-668831.php

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :