♪ De…Dit…Dont…Du…DA! ♪

S’il est un endroit où l’enjeu est grand d’y établir son hégémonie, c’est bien sûr l’un des pôles -plus chaud qu’ailleurs- et qui ressemble à une poudrière: L’Arctique
Le marquage des territoires s’affirment de jour en jour, par la présence de bataillons militaires de garde, toujours plus nombreux, sans que les limites géographiques puissent-être parfaitement respectées.

[Andrey Pronin/WOSTCK PRESS]

[Andrey Pronin/WOSTCK PRESS]


Les Etats en présence, ne semblent d’ailleurs pas être totalement sûr de leurs positions, celà resssemble encore à la conquête de l’Ouest ! ou à la ruée vers l’or !…Les recherches de minerais et d’or noir font rage, malgré les zones d’exclusion de toute exploitation future (à 1/2 admises).
Et comment pourrait-il en être autrement d’une dérive & d’une transformation du continent sans cesse en mouvement. Un dilemme difficile à trancher sur les plaques dérivantes sortant de leur position au sein d’un territoire.
On bataillera certainement pour un îlot que l’on revendiquera même s’il descend au 50-ième parallèle!-voir, dans la zone côtière de propriété d’un autre Etat.
Le pire serait qu’il soit habité d’une tente ou deux, de Chercheurs un peu fou, dont la protection nationale, serait à défendre coûte-que-coûte!😀

Commentaires sur: "Conflit aux pôles -virtuel-" (1)

  1. jmcideas a dit:

    [Inspiration from: LeJDD 30/08/2015]

    ~~La Russie a procédé à une coûteuse étude géologique destinée à prouver que les dorsales Lomonosov et Mendeleïev sont le prolongement du plateau continental eurasiatique. Ces revendications territoriales s’étendent bien au- delà des 200 milles nautiques considérés comme « zone économique exclusive » par la convention internationale sur le droit de la mer.
    L’enjeu immédiat:
    L’agrandissement des zones de pêche et le trafic maritime.
    Surtout si la fonte des glaces permet de rendre plus rapide la route maritime du nord, celle qui permet à des tankers partant du port de Mourmansk d’at­teindre le marché chinois en vingt-deux jours alors qu’il en faut le double pour passer par le canal de Suez. En atten­dant, un budget de 2 milliards d’euros a été débloqué pour la construction de trois navires brise-glace nouvelle géné­ration, en plus des cinq déjà opérationnels. Et comme la revendication de souveraineté ne peut se passer d’une dé­monstration de force, la nou­velle doctrine navale signée fin juillet par Vladimir Poutine définit l’Arctique comme une « zone prioritaire ».
    Ses bombardiers nucléaires patrouillent régulièrement le ciel de la région polaire et une dizaine de nouveaux aérodromes militaires doivent être opérationnels dès 2016, ainsi que des stations radars et des batteries de missiles anti-aériens. En mars, des manœuvres inédites de l’armée russe dans la région ont mobilisé 80.000 hommes, 220 aéronefs, 41 bâtiments de surface et 15 sous-marins.~~

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :