♪ De…Dit…Dont…Du…DA! ♪

Ce titre nous amène à penser aux moyens employés dans les modèles de cure appliqués à ceux qui souhaitent se soustraire à une secte quelconque.
L’action suit 3 axes:
– Se déconnecter de l’emprise mentale du gourou
– Retrouver des moyens d’existence propres
– Se bâtir un nouveau projet de vie ordinaire
Au schéma ci-dessus, il y a une grosse différence à la solution de déradicalisation en cause, c’ est la dangerosité des patients à traiter !
Actuellement le Gouvernement semble bien évasif dans ses méthodes à sortir les radicalisés (à plus ou moins forte dose), de leur cellule, soient: 1) Un quartier pénitentiaire en isolement total- 2) Des Consultants volontaires (sorte d’Imam ou de grand’frère..) auprès de chaque candidat -3) ou encore un centre extérieur de traitement, récemment appelé CPIC– (dont aucune ville n’en souhaite la venue) D’autant plus, que le personnel d’encadrement reste mal défini, ni même leur qualification professionnelle!
Quant à la question même, bien difficile, de la sélection de 1400 détenus actuels, considérés comme radicaux -80% sont toujours en attente de jugement- la Justice ne les qualifie pas encore dans leur degré d’implication terroriste.
NOTE: On apprend en dernier lieu, ‘que Les candidats à la cure, doivent se porter volontaire’ (autant dire: tous!)
-Quels seront les critères à prendre en compte, les plus sécuritaires, pour leur affectation dans ces centres? ceci reste une nébuleuse, sans plus de précision, par principe.
Ne fait-on plus confiance aux rendus de Justice, pour appliquer à chacun la peine de prison qu’il mérite, et par là-même, un cheminement naturel du détenu vers une méditation personnelle de repentir (souvent grâce à l’aide d’une théologie entreprise personnellement)
[On affirme assurément que le taux de réussite de ces centres n’est pas supérieur au recyclage individuel des libérés ‘normaux’ en fin de peine]

.Guatanamo ne nous a pas fait sourire tant l’arbitraire y a cassé, à tout jamais, des vies !

En définitive: Des centres apparemment bien utile au dégorgement des prisons et qui ne sont que ‘poudre aux yeux’- et la notion de Centre a des échos bien noirs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :