♪ De…Dit…Dont…Du…DA! ♪

suspect Dans l’affaire du Jardinier O,Raddad, les analyses ne confirment pas la concordance entre 1 trace ADN et le Fnaeg (parquet de Nice)

Rappel de l’affaire (à rapprocher de celle, aussi ténébreuse, du Petit Gregory Villemin)

Le 23 juin 1991, Ghislaine Marchal une riche veuve de 65 ans vivant à Mougins, près de Nice (sud), avait été tuée à coups de couteau. Des inscriptions « Omar m’a tuer » et « Omar m’a t » tracées avec le sang de la victime avaient été retrouvées sur le lieu du crime. Omar Raddad avait été condamné en 1994 à 18 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de sa patronne.Gracié mais pas innocenté, il se bat depuis pour faire réviser son procès, sans grand succès. Des traces ADN ne correspondant pas aux siennes avaient déjà été retrouvées sur le lieu du crime.

En tout dernier lieu, l’analyse ADN ne conforte pas celle d’un vulgaire individu fiché !
Et pour cause, les traces ont nécessairement besoin d’être orientées vers celles d’un examen auprès de la proche famille environnante !
Mais à cet encontre, il semble interdit d’approfondir les tests !!!

Il faut rappeler qu’une certaine voiture fut présente sur les lieux, précédemment au crime…

Ce sont des affaires (qui me sont, et à la France entière) suivies avec grande attention.(Des regrets à feu maître Vergès – Notre justice a un soupçon de pénible)

L’intervention du Maroc -En tout honneur et respectable, Roi du Maroc ‘Hassan II’- ne doit pas rester inutile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :