♪ De…Dit…Dont…Du…DA! ♪

Il y a celle qui finalise et celle qui se cherche…
Si l’objectif d’un projet commun est la vision d’un marché lucratif-En soit une constante présente à l’esprit de tous, et surtout à celle des fondateurs- La start-up, se frottera toujours, malgré-tout, au taylorisme -soit à cadencer la production, ou plus exactement dans ce cas, à synchroniser les tâches.
La date butoir d’une livraison commerciale aboutie, se doit d’être fixée au plus juste!
En conséquence, et comme à toute Entreprise, on y contrôlera (strictement), les étapes de travail en amont:
#- Le foisonnement d’idées a ses limites d’égarement dans l’éxecution
#- L’affectation des tâches ne peut trop varier sans compromettre la bonne synchronisation du projet
Taylor a toujours raison dans un cadencement économique & bien maîtrisé de la production

Hors cet état de fait: On peut aussi admettre que l’esprit start-up soit une évolution d’un concept -Dès-lors, il s’agirait plutôt d’une sorte de ‘recherche fondamentale’ en équipe, ayant pour conséquence, une forte incertitude d’aboutissement (sic) auquelle les capitaux engagés s’apparenteraient davantage au mécénat!

On peut toutefois admettre une possible flexibilité donnant à tous, l’illusion d’une participation à son gré ! (Look vestimentaire indifférent & son décor de travail & baby-foot aux heures creuses & café ou thé à volonté) 😀

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :