♪ De…Dit…Dont…Du…DA! ♪

Témoin faillible ?

On ne peut réaliser que la confrontation soit restée vaine et qui se conclue par ‘les protagonistes campent sur leur position‘.. Autant dire, -une incapacité de la justice à mener un entretien contradictoire de façon positive!
Il apparaît, encore une fois, un interrogatoire pitoyable et insuffisant, dans le sens où:
. Heure par heure et minute par minute, les 2 acteurs avaient à préciser le déroulement de la scène de disputes
. Quelle était l’occupation de M.Bolle, chez les Laroche, pendant ces instants ?
(La rudesse de son entourage, à tout moment des investigations n’est-il pas suspect ?)

. Quelle était la justification de la présence de ce COUSIN témoin, chez les Laroche ?
(Peut-il seulement démontrer une trace tangible, matérielle ou physique des violences ? -Qui furent, le ou les auteurs de l’altercation?) -sinon, une reconstitution de la scène se devrait d’être remise en place! – Tout moyen ne peut-être négligé-!
. A minima, chacun des protagonistes de la dispute, se devait de confirmer (ou pas) sa présence, dans une convocation parallèle à l’interrogatoire !!(ces dépositions ont toute valeur par la suite)
. Il ne peut être admis ni compréhensible que M.Bolle n’ait aucunement connu son cousin -sa mémoire dit-on, par son jeune âge, flanche …
Ce type de remontrance familiale, laisse à chacun un mince souvenir, à moins d’être trisomique!
. NB: Le timing de l’enlèvement reste matière à être la base -d’une implication possible de M.Bolle sur le fait ?
. La pression policière, déposée à sa défense, se doit d’être -une fois pour toute, dûment établie ou reconnue ! Les enquêteurs de l’époque ont à comparaître une nouvelle fois et leur rapport examiné, minute par minute. Cet aspect, si déshonorable soit-il de la part des policiers, ne peut rester dans l’ombre.
. M.Bolle présente un entêtement ‘limité’ dans ses réponses -trait pathologique de sa personnalité, parfaitement défendu par l’assistance de son, ses, avocats -qui plus est!
(d’où tient-elle les nécessaires ressources financières à assurer sa défense ? -Avocats totalement bénévoles ?)

NE RIEN AJOUTER, NI DIVERGENCES, à ce qui aurait du être l’instruction du PROCUREUR, tant qu’il ne sera pas FAIT REPONSE indiscutable AUX POINTS CI-DESSUS.

Encore et toujours, une comparution simpliste et vaine, qui se résume par la déclaration suivante:
« Chacun campe sur ses positions » = un aveu d’impuissance de la justice….
PS: L’omerta familial se conçoit aisément, afin de ne pas retrouver un trop grand nombre de personnes derrière les barreaux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :