♪ De…Dit…Dont…Du…DA! ♪

Articles tagués ‘Entreprises’

La START-UP ~~about~~

Il y a celle qui finalise et celle qui se cherche…
Si l’objectif d’un projet commun est la vision d’un marché lucratif-En soit une constante présente à l’esprit de tous, et surtout à celle des fondateurs- La start-up, se frottera toujours, malgré-tout, au taylorisme -soit à cadencer la production, ou plus exactement dans ce cas, à synchroniser les tâches.
La date butoir d’une livraison commerciale aboutie, se doit d’être fixée au plus juste!
En conséquence, et comme à toute Entreprise, on y contrôlera (strictement), les étapes de travail en amont:
#- Le foisonnement d’idées a ses limites d’égarement dans l’éxecution
#- L’affectation des tâches ne peut trop varier sans compromettre la bonne synchronisation du projet
Taylor a toujours raison dans un cadencement économique & bien maîtrisé de la production

Hors cet état de fait: On peut aussi admettre que l’esprit start-up soit une évolution d’un concept -Dès-lors, il s’agirait plutôt d’une sorte de ‘recherche fondamentale’ en équipe, ayant pour conséquence, une forte incertitude d’aboutissement (sic) auquelle les capitaux engagés s’apparenteraient davantage au mécénat!

On peut toutefois admettre une possible flexibilité donnant à tous, l’illusion d’une participation à son gré ! (Look vestimentaire indifférent & son décor de travail & baby-foot aux heures creuses & café ou thé à volonté) 😀

 

-Proposition fabuleuse-

Renault propose 2000 emplois -en CDI- sur 3 ans, en remplacement des intérimaires !
Comprenne qui veut…quand la souplesse des effectifs ouvriers se veut à l’ordre du jour

L’engagement des Entreprises a quelque chose de nébuleux…cependant et stratègiquement, on ne saurait être dupe à une statisfaction politique, mais qui pourrait verser, à tout moment, vers un revirement…
Ok, ceci peut prêter à confusion; sauf pour de fausses intentions mal intérprêtées 😀

Ce qui est clair, C’est ce qui est dit aujourd’hui, n’est plus valable demain
|L’intérim du personnel reste la parade ultime aux augmentations impromptues de cadences]
et inversement 😀

Clairvoyance: Taxi Artisan vs Locataire vs VTC vs Uberisation

Un sujet difficilement abordable par qui ne sait peu de la profession, et dont les pratiques actuelles ne sont pas toujours loyales !
officiel-du-taxiAperçu= http://www.officiel-taxi.fr/le-metier-p2-r1.html
Il faut être ‘Grandguillaume’ pour s’atteler à la tache de régulariser le marché, sans examiner de façon exacte les ressources, et des uns et des autres ! ‘La facturation au client devrait-être à la base de l’examen des # modes d’activité’
En ce qui concerne les Artisans Taxi: Un statut clair, entériné à la Chambre des métiers et parfaitement connu de tous les Services de l’Etat: Préfecture, Mairies, Douanes, etc… établi de longue date et rigoureux, une profession respectée car elle est soumise à des conditions d’exploitation exigeantes, quant à:

$-Formation payante de longue durée -Examen de passage pratique >Conditions d’inscription à la Chambre des Métiers -Des pratiques strictes (observation de la Police des Boers)-Un équipement de véhicule réglementaire & Une assurance des personnes transportées de type professionnelle-A cela ajoutons une licence d’exercice qui s’octroie à grand frais (~5 ans de coût d’amortissement)-Sans omettre leur affectation à une station, payante -leur secteur de clientèle défini à leur commune(numérus closus) & l’on passera la confirmation au ‘PSC1’ premiers secours -l’examen annuel médical à la conduite & -la visite annuelle du véhicule pour certification, -la capacité à tenir un livre comptable, etc..règles de moralité & bases de langue étrangère parlée

Et, par ailleurs, toutes les autres formes du métier, qui se sont instituées dans des solutions d’intérêts divers-A savoir: Des autorisations diverses et variées d’ accès au transport de personnes, plus ou moins libérales, dans des statuts confus:

Les VTC, Les Sociétés du transport à moto, Les voitures privées, & Les membres UBER

En somme, il y a Le métier ‘tel-que-défini ci-dessus’ & managé par la ‘chambre syndicale du Taxi’ et les Autres.
Cette future loi, dite ‘de vulgarisation’ de la profession & qui se dessine en l’état, semble se tourner vers une libérisation totale du marché… Est-ce à dire que l’Artisanat et toutes ses contingences, décrites ci-dessus, seraient devenues caduques ? (entr’autres, la suppression du barème des courses imposé par la Préfecture..)
Une loi prévisionnelle de clarification et d’unification de la profession -certes- mais en sachant bien que les Artisans sont en droit d’attendre, avec sérieux, la prise en compte de la chute de leur rente d’exploitation (plaques)

Nos Sénateurs, dans les débats actuels de cette loi, auraient peut-être une voie plus légitime à suivre qui serait celle d’examiner l’ Artisan Taxi’ en l’état & Tous les Autres! EX: Un label exclusif appliqué aux voitures seules de l’Artisan, ne serait pas superflu.

M. GATTAZ ‘le fin du fin’

Mr Cataz Inutile de chercher ‘pour qui Mr Gattaz pousse la roulotte’
Sa préoccupation première, semble-t-il, serait envers les Entreprises « Petites & moyennes », le hic apparaît, en filigrane dans son livre:
« La France de tous les possibles » (OU impossible d’y croire  :D)
Il y est avancé, des solutions ‘au coût du travail’ = l’horreur à combattre coûte-que-coûte!
> 0,10% de salarié représente une variation de masse salariale insupportable !

Il A RAISON ! Si tout se concevait sans Main-d’Oeuvre & sans charges
Nous serions en vacances tout au long de l’année
😀

Successeurs de Patron

Pepy
Dans les Entreprises patronales, la succession se réalise, de moins-en-moins aux descendants: un rachat intervient le plus souvent !
Dans les grandes Entreprises, le patron n’est que de passage… après un déboire professionnel , sauf une éviction raisonnée…
Cette évidence se mesure à la bataille des successeurs pour lesquels, il est souvent convenu une recommandation entr’amis….
[ M.Macron serait-il un fin tacticien en la matière ?]
Last news from ‘leJDD’ : « S’il était choisi pour succéder à Alexandre de Juniac à la tête d’Air France, le président de la SNCF, Guillaume Pepy, a fait savoir qu’il avait déjà trouvé un successeur pour le remplacer. Il s’agirait de David Azéma ( photo), son ancien numéro 2, passé par Bercy et qui travaille aujourd’hui chez Bank of America- Merrill Lynch. »

« Récompenses~~ justifiées »

Elles s’envolent chez les Grands-Patrons

Le podium s'élargi..

Le podium s’élargi..

Elles prennent différentes formes & différentes appellations:
‘Option de performances’
‘Unités de valeur’
‘Bonus d’actions’
‘Parapluie doré’
‘retraite chapeau’
& la plus banale: ‘Prime de remerciements’ -tout comme celle que vous recevez, en fin d’année, mais 1000 fois moins élevée….et c’est normal….

A quoi correspondent exactement, ces millions d’€, déversés en cadeau?
Au redressement fructueux de l’Entreprise ? parfois oui, parfois non
…aux résultats ci-après: oui
. Un licenciement massif, rondement mené, sans heurt
. Une délocalisation réussie
. Un regroupement / voir une OPA judicieuse
. Une liquidation subite -correctement aboutie.
Remarquez vous, que la performance des employés, n’est que rarement gratifiée: Ce serait un satisfecit aux conséquences d’augmentations de salaires, graves!
En clair, ce qui ne disparaît pas, en miettes, dans la poche des employés, est attribué, en bloc, à la hiérarchie supérieure.
(PS: Par ces temps incertains et qui risquent fort de ne pas durer, mieux vaut se gaver, tout de suite!)
Que ne s’étonne-t-on pas de la passivité (ou l’approbation) des actionnaires ?
= Mieux vaut laisser sur le tapis, quelque 20 millions d’€ à un seul homme, plutôt qu’une discrimination délicate en fonction des responsabilités d’actions dans ces opérations. (La stabilité & le rendement du groupe demeurent intacts)

Moralité: Se mettre, un bref instant, à leur place:
Recevoir le pactole de millions d’€ n’a rien d’un loto..il est dû !
😀
Complément d’infos, voir: La Tribune

‘Autoentrepreneur’

Sous certaines pressions, Bercy a jugé utile de restreindre l’engouement à ce statut
Les dernières conditions d’adhésion ont été relevées:
. La Chambre-des-Métiers s’est rapidement rendue compte du phénomène à son détriment
D’où l’inscription obligatoire à la CM
. La fiscalité afférente à ce statut, était aussi une fâcheuse tendance pour Bercy
D’où la taxe nouvelle CFE
. Formation -payante- nécessaire à l’établissement.
Cette dernière disposition est probablement un pendant à la contestation des Artisans établis, qui déclarent une concurrence déloyale (conditions liées à l’Artisanat, plus lourdes)

Conséquence: Les espoirs des chômeurs vers une activité facilement mise-en-place se réduisent!

Critique: Sous ce statut, nombre des retraités, tout en conservant leur pension, ont conservé une activité, en faisant peser sous les charges d’exploitation, nombres de leurs frais personnels (voiture, frais divers et de représentations, etc…) -pour atteindre l’équilibre 0 -suffisant à leur avis. Cet aspect ne laisse pas la place aux jeunes.

* Les hésitations de Bercy aux mesures envisagées ne paraissent pas définitives (Ni rétroactives)….
Bienheureux en sont les bénéficiaires actuels.