♪ De…Dit…Dont…Du…DA! ♪

Articles tagués ‘Immobilier’

LOGEMENT: le point

Pagaille totale & marasmes, dans les solutions

Trêve d’hiver-Seront-ils-expulsés?


Airbnb # Imposition # hôteliers


Expatriés temporaires

Ci-dessus ‘EXPAT’-Le logement de plus de 6 mois en pays étranger permet d’appliquer une fiscalité locale >le logement, abandonné sur le territoire doit-il rester vide d’occupants?
OUI & NON, question non tranchée
– Airbnb est-elle une vraie alternative au logement temporaire? (# alternative aux ‘gîtes’)
NON, l’offre de loger chez un particulier n’est que compensatoire à la crise
&
– Les Agences immobilières: Leurs frais varient du simple au triple -Ces frais sont-ils réellement connus au moment de la transaction?
NON, la facture est toujours une surprise.
– Les actes notariés sont-ils favorisés par l’ouverture à la concurrence?
NON, l’effet est mineur par une taxation uniforme
– L’encadrement des loyers sont-ils toujours liés à la loi Duflot
NON, cette loi est maintenant, en partie, réfutée
– La disposition ‘HLM’ au changement de logement obligatoire, est-il judicieux?
OUI et NON: Le déménagement imposé, est cruel aux plus âgés
– Le bail mobilité des jeunes actifs sera-t-elle positive ? -une location allant de 1 à 10 mois, sans reconduction tacite et sans dépôt de garantie
NON, Une ouverture aux loyers plus chers et une vaccabilité de logement plus grande.
– La construction de logements sociaux imposé aux villes est-elle en amélioration?
NON, seule une vertueuse intention de mise-en-chantier compte
– Le mini logement de 40 m2 pour 4 personnes est-il toujours valide ?
OUI, La sous-loc de sous-sol (re-aménagé) bat son plein
– Le plan Borlot est-il abandonné? ‘restructuration des quartiers sensibles’
OUI, On y preferre la destruction pour un bien-être verdoyant
– Le plan PEL serait-il indésirable? sera-t-il raboté ?
OUI
– Les hébergements d’immigrés sont-ils pérennes ?
NON, l’attribution est toujours qualifié de provisoire
– Le réhaussement d’immeuble est-il ‘LA solution’ ?
NON, Une concentration d’urbanisation et une architecture criante de vulgarité d’ensemble
– ISF et IFI = réorientation des capitaux
ICI est la condamnation des projets immobiliers

———————————————————————
A developper……
La synthèse ci-dessus n’est pas exhaustive dans la critique mais elle contrarie fort l’esprit de l’Abbé Pierre

PUB -Urbanisation sauvage-

Lotissements
Vallée1
L’espace de construction qui vous est offert a déjà conduit à un véritable massacre de « La Vallée aux Loups » -Ne penser pas, que le paysage sera aussi charmant dorénavant !
La vaste vallée, faite de maraîchages arboricoles, de taillis et de haies , s’est transformée en lotissements autour de zones d’activité hideuses. Les frondaisons naturelles ne persistent qu’en de rares endroits, très limités.
Il faut déplorer, que posséder 2 arbres centenaires, subsistants face à son balcon, constitue une plus-value énorme pour les spécialistes de l’immobilier !
Faut-il craindre que le somptueux parc de la Maison de Chateaubriand ne soit conquis par l’avidité des promoteurs immobiliers (ils ont déjà détruit l’aire des Guinguettes de Robinson)
[Stop aux ambitions pécuniaires des responsables de l’urbanisation]

EXPULSION du LOGEMENT

C’est un ménage qui s’impose!
Pour des raisons multiples…..

Il convient que les propriétaires des logements restent maître de leur bien
(le droit de propriété est inaliénable)

La trêve d’hiver est tout à fait concevable…….Après celle-ci,  tout-autre objectif du Propriétaire du logement se conçoit également.

Le relai des Services sociaux dans ce domaine, apparait inopérant….dans l’attribution de logements, confondue dans des priorités délictueuses..

Et c’est là, où le bas blesse!

LE BOOM DE L’IMMOBILIER

Excepté la crise des « Subprimes » venue casser le marché par une escroquerie occasionnelle, les prix ne cessent de grimper…..
Ceci bien sûr, semble correspondre aux lois du marché de l’offre et de la demande, mais pas seulement.
Car, une inflation est montée de toute pièce par le système de fixation des prix, relatif aux gains obtenus en % des prix de vente et qui est pratiqué les Agences immobilières.
Ainsi les gains obtenus par ces dernières les incitent à surenchérir l’offre des propriétaires; d’où la cote de l’ immobilier en mouvement haussier continul!
Cet état de fait a été vécu par bon nombre de Propriétaires Vendeurs (dont moi-même) à qui il a été recommandé de surévaluer la cote de départ du bien; (avec le motif, masqué, de pouvoir concilier un rabais ultérieur incitatif); ce principe, généralement admis, s’avère lucratif pour les 2 parties et constitue à terme un effet pervers d’escalier à la hausse.
Contrairement aux produits industriels soumis à la concurrence, gage de stabilisation des prix, il n’en est rien des biens immobiliers puisque les intérêts de la profession montrent un alignement unanime aux prix les plus hauts.(voir les affichages en boutique).
Des différences de prix existent bien mais elle ne se constatent que sur des critères qui ne sont pas totalement liés à la qualité des biens mais plus sûrement, suivant une cote de sensibilité région/région voir ville/ville.
Bien souvent, l’Acheteur n’est pas totalement maître de son lieu de logement,  pour  une unique raison de prix!

Comment casser cette spirale infernale, seul l’état peut y mettre un terme, et d’ailleurs un coup de frein semble s’amorcer par une taxation nouvelle sur le patrimoine immobilier……

A suivre………