♪ De…Dit…Dont…Du…DA! ♪

Articles tagués ‘Industries’

Eoliennes suite..

Evolutions technologiques et environnementales
Un marché construit à la hâte
Il faut relativement, oser émettre quelques critiques


Voir page Lépine
 

La baguette de tradition

La tradition se perd…comme on le sait…Les Industriels du pain s’en sont emparé dans un souci d’imitation , associé -bien sûr-à la rentabilité maximale -ce qui conduit acuellement à la baguette ‘la plus infecte, jamais dégustée à table !
En référence le documentaire de LA5 publié sur YouTube
Leur recette est désormais de fournir le boulanger d’une matière première ‘tout prêt à cuire’ voir à réchauffer!
Leur farine, tout d’abord: Un mix d’ingrédients, soi-disant performant, à base de:
-Un blé très spécial + tournesol+lin blanc ou roux+pavot + des améliorants:

Améliorants

– Le blé a tout de même son importance, mais leurs critères d’approvisionnement conduit au blé, dit -panifiable- Un blé de variété quasi unique et issu de production intensive -càd, traité aux pesticides

pesticides

Ce n’est pas tout, ce ‘bon’ blé provient de silos de stockage, auquel il y a été ajouté des produits de conservation

Puis vient la fabrication en quantité industrielle, qu’il faut optimiser à outrance dans des temps de cuisson accélérés

-2 types de four permettent d’obtenir la baguette finie à 2 prix différent
Four à sol > 47c # Four rotatif>98c –la méthode rends un aspect différent, mais dans les 2 cas le repos de la pâte n’étant pas suffisant, le goût ne peut y être comparable à celui réalisé à ‘l’ancienne!

En conséquence, il devient d’être méfiant envers la boulangerie de quartier -dont la pratique est de distribuer, finalement, par l’intermédiaire des industriels, la baguette de tradition !


Le cas de l’hypermarket et de son pain fait ‘sur place’ suit à peu de choses près, la mise-en-oeuvre, industrielle
Hypocrisie, son obligation de mentionner les ingrédients.(img de droite)

Ceci n’est qu’un résumé de la publication / YouTube /Réf à Elise Joseph
Mais il illustre parfaitement ce que les industriels de l’alimentation nous obligent à manger, dans le seul intérêt de leurs profits

On s’étonnera ensuite des cancers liés à l’alimentation de chaque jour où les adjuvants intégrés à répétition finissent par accumuler les valeurs mentionnées sur les emballages !
(A suivre les codes de couleurs préconisés par l’administration de la santé)

L’ Horizon post cop21

Faut-il préférer ceci à cela ?

Changement énergétique copie

Pour la santé de la population, c’est une certitude
Pour la dégradation du paysage, c’est moins sûr
Le bilan essentiel, certainement apporté par la cop21, porte sur la réduction de CO²
– Réflexion de recyclage,
prospective – Les éléments plastiques ne seront pas issu du pétrole ? – Les composants électroniques seront issus de minéraux non polluants ? – La source de puissance électrique ne sera plus des batteries nocives ? etc…
De bonnes intentions qui devraient rendre l’automobile totalement recyclable ? 😀

EOLIEN ~pub~

Une Entreprise à 0% de production > les jours sans vent.
Eolien copie
La PUB efficace ne peut évidement être qu’animée > Appareils en mouvement
(* l’image figée ci-dessus, en est l’expression nulle -des jours sans vent-)
Quels seront les actionnaires dans la perspective d’un retour sur investissement –sans vent -Le net des statistiques ‘sans vent’ restent déterminantes -Les acteurs de la météorologie seraient-ils les seuls, en mesure, de faire croire au réel prix du kw/h produit ?.
Le développement de l’éolien repose sur l’énergie gratuite à terme > cette possibilité est envisageable de la même manière que le succès des Cerfs-volant, sur les plages du Touquet OU, de la roulette aux casinos ‘Barrières’ (néanmoins bénéficiaire)
~~ Sans vent = sans pluie ~~
La comparaison est à faire à celle de la Distribution d’eau, qui, en période de sécheresse prolongée oblige à la restriction / voir à l’impôt sécheresse!
🙂 futur « impôt pétole » ?

‘LE RAFALE’

[TM]-Dassault aviation & Snecma consort-
Rafale
N’avait-on pas refusé d’offrir l’avion de combat à prix discount ?> Des ~~1,8 milliards d’€, l’appareil – prix de lancement, il se discute actuellement autour de~~ 180 millions -Il est enfin compris que: à l’instar des imprimantes, ce sont les cartouches que l’on vends ensuite ! se sont quelques centaines de millions d’€ que l’on place sous les ailes; sans omettre une logistique de déploiement (Bases d’envol, manipulation d’armes, radars spécifiques..) & de supports (formation, maintenance..) conséquents.
NB: ‘Délais de livraison’: Des efforts seraient élémentaires, comparativement aux réalisations de paquebots des ‘Chantiers de St Nazaire’, dans une logistique de production, exemplaire.
(LoL) On livre enfin, la machine clés-en-mains (Indian prospect) et non pas à assembler dans un vulgaire garage..-Le jouet ‘Logo™’ est pour noël-

Mem: Le Rafale, une technologie stupéfiante dont, les premiers essais à Istres, dans les exercices de décollage et de rase-mottes, nous laissaient ahuris!(je salue encore les pilotes d’essais)
Rien de si banal aux performances et à la versatilité de la version 2B d’aujourd’hui.

~Industries mal protégées~

On doit insister sur la notion de protection industrielle des fleurons de l’industrie Française
S’il est plaisant de constater dans une exposition des réalisations innovantes, il est fort probable que l’équivalent soit déjà présent au niveau de la concurrence!
Des fuites du type piratage des procédés et/ou intrusions informatiques ont eu pour conséquence, en moult occasions, d’annihiler toute avance technologique -sans que le pare-feu de dépôt de brevet- ne puissent être suffisant !
Il est impératif que la position déterminante du leadership soit conservée; malheureusement trop d’Entreprises sont un peu cavalière dans leur système de protection…en soit:
C’est la journée ‘Portes ouvertes’ à tout moment.(lol) « Renault » ne sait pas conserver plus de 2 mois une nouveauté…son camouflage sur piste est bidon, de même que ses secrets protos.
Une réaction, enfin sérieuse, par ‘Une Certification de sécurité industrielle’ apparaîtrait-être un plan minimum de protections.
Des Cabinets Conseils existent sans être ‘philanthrope’, ni perspicace, ni pragmatique, tant les mesures dispensées, en la matière, sont disparates.
Un benchmarking de connaissances, (si possible, maintenu Up-to-date des violations constatées) , standard à tout secteur, ne serait pas superflu.
(voir tag ‘know-how’)

Robotisation industrielle

Est-ce une cause de la stagnation des ‘Energies’ à propulser les entreprises -Quelles-qu’elles soient?.
Au regard des « technologies exportées » qui s’ avèrent terriblement concurrentielles par une robotisation optimisée ‘in situ’, il s’apparente une pause ‘wait&see’
Quelle pourrait être une position déterminante dans ce domaine?
Etude US / AI
Automation may be destroying jobs faster than it’s creating new ones, all hope isn’t lost ?.
New technology has upended industries for millennia. But the advent of the power loom or steam engine didn’t permanently rob men of labour. So what makes today different?
Brynjolfsson identifies various astonishing technologies lining up to encroach on human labour. Take Rethink Robotics’ Baxter, a robotic humanoid torso complete with arms, claw-like grips and a head with an LCD face. Baxter is designed to replace factory line workers employed in repetitive but as-yet-unautomated tasks, such as inserting large components into circuit boards. Baxter can be trained to carry out new jobs far more simply than its robotic predecessors, primarily by taking its arm and guiding it to where it needs to pick up and drop items. His ‘hands’ can be swapped out for suctions cups or different grippers to allow him to take on different tasks. That flexibility and rapid retraining, together with Baxter’s low price relative to other industrial robots, opens up the possibility of automating a swathe of new roles.
The steam engine was a remarkable breakthrough and really set off the industrial revolution, but as we say in the book it doubled in power and efficiency approximately once every 70 years and quadrupled after 140 years, » he said.
For most of the second half of the twentieth century the economic value generated in the US – the country’s productivity – grew hand-in-hand with the number of workers. But in 2000 the two measures began to diverge. From the turn of the century a gap opened up between productivity and total employment. By 2011, that delta had widened significantly, reflecting continued economic growth but no associated increase in job creation.
Which jobs are at risk?
So what sort of jobs does- will fall before software automation and the ability of computer systems to spot patterns in vast stores of data? Unsurprisingly, it’s those tasks that are routine and easily defined.

*Acknowledged side view of  unemployment*

 

 

 

 

 

 

Alstom vs GE

No comment

GE-pub-copie

RELOCALISER > ‘La boîte à outils’

Un énorme espoir formulé par M.Montebourg

Pour cela il fonde sa conviction avec l’aide d’un logiciel de questionnement soumis aux candidats
Si,vous examinez les motivations & options du logiciel, vous saisirez vite un paramètre oublié:
Celui des Actionnaires internationaux de l’Entreprise, et dont le ‘trou noir’ imprévisible des dividendes en chute libre, leur donne des frissons.
La confiance ne peut être oubliée en la matière et ne se fonde généralement pas sur la base de calculs mathématiques (formule bêta).
Des modèles d’expériences réussies -en Europe-seront seul gage d’un possible retour à l’appui de résultats convaincants!
La démarche actuelle de cas isolés ( let’s see Solex) ne peuvent briller de perspectives engageantes…..tant  le  microcosme des initiatives se situe dans l’atout marginal du ‘savoir faire à la Française’.

~~Beaucoup de dentelle et de glamour ne font pas le printemps~~

LoL : « La marinière » & ‘What else? Roney’ ….

COMPETETIVITE…………………..

SVP, que nos politiciens ne rêvent plus!
[et que l’on ne nous fasse pas rire!]
Quelles sont les possibilités de rendre l’Europe industrielle compétitive: aucune
Le différentiel des coûts et charges vis-à-vis des pays émergeants est aveuglant et restera pour longtemps, le facteur principal de délocalisation.
Si l’évasion des entreprises s’est accélérée, c’est bien pour profiter de cette manière, de la poule aux œufs d’or.(*)

Fuite des emplois
. Prévision faite à l’horizon 2010, et en progression exponentielle depuis.

delocalisation10

Secteurs d’activité & Entreprises en cause

Delocalisation1Delocalisation2

EN IMAGES:

delocalisation3*delocalisation4

delocalisation5**delocalisation9

Dumping social
Est-ce vers cela, auquel on tient tant:

delocalisation7**delocalisation8

– Notamment pour améliorer la marge (le résultat, les bénéfices) de ses produits ou pour améliorer le résultat final de l’ Entreprise avec l’effet domino de la politique d’achat de certains grands donneurs d’ordres obligeant leurs sous-traitants à les accompagner dans leur implantation en pays Low Cost
– Être utilisé comme une menace et donc comme un moyen de pression sur les conditions de travail (amplitude horaire quotidienne, travail de nuit, durée des congés payés, sécurité sociale, âge et taux de retraite) lorsque celles-ci posent un problème économique.

(*) FINALITE
delocalisation6

Influence politique ?
Pour ce qui concerne La France, dès l’avènement du ‘Socialisme’ au Gouvernement, le mouvement semble s’être affirmé comme une cabale – à toute bonne fin politique- .